Pour une vue à 360° de votre entreprise


Parmi les principaux défis du marketing, nous retrouvons souvent le besoin de quantifier et mesurer la valeur des programmes et des investissements, ainsi qu’un désir de continuellement améliorer l’efficacité dans la connaissance et la compréhension des tendances.  

La justification des dépenses à la haute direction est une lutte continuelle pour les responsables du marketing. En fait, ils doivent continuellement implanter des nouvelles stratégies, avec les nouveaux outils disponibles, et les analyser avec de nouveaux paramètres de mesure. Trouver les bons paramètres et indicateurs, n’est pas une tâche facile. Plus d’infos: Pressure for metrics mounts on marketers

Sur un ton plus positif, jusqu’en 2007, les responsables du marketing ont reçu plus de budget annuel pour faire face à cette nouvelle réalité. Par contre, dans la plupart des cas,  il y a eu une stabilisation ou décroissance de ces budgets, depuis la crise économique. Nous voyons maintenant un retour de ces budgets, mais quels sont les tendances?

  • Lorsque que la dépense de ces budgets se tourne vers la technologie pure, les organisations sont enclin à mettre des budgets d’acquisitions de CRM, ERP et logiciels d’automatisation marketing ou d’Intelligence d’affaires, à grand frais.
  • Dans les technologies, nous retrouvons aussi un intérêt pour des logiciels à bas prix ou gratuit pour la gestion de campagnes e-mail, qui est favorisée par les petites organisations. Pour les plus grandes organisations nous retrouvons un intérêt pour  la gestion de campagne e-marketing, drip marketing, media sociaux, etc,

« Le problème de la qualité des données se pose avec d’autant plus d’acuité que les volumes à traiter augmentent et que les applications tendent à se diversifier. Les pressions réglementaires et les exigences de contrôle interne obligent les entreprises à s’intéresser de plus en plus à la qualité de leurs données. Devenue un enjeu essentiel pour les entreprises, elle est aussi maintenant reconnue comme une source de compétitivité », comme le mentionne Sandrine Chilotti de CIO dans son article La qualité des données, un enjeu pour les entreprises

Il n’est pas nécessaire d’avoir des systèmes sophistiqués et extrêmement dispendieux pour pouvoir transformer ses données client (même si elles sont hétérogènes et issues de sources différentes). L’important est de les traiter dans un SEUL tableau d’analyse simplifié qui permet de comparer SEULEMENT les données importantes face à leurs OBJECTIFS.

Ceci peut être accompli à des coûts très raisonnables, pour vous permettre de prendre rapidement les décisions nécessaires à une saine gestion proactive des ventes, du marketing et des finances … donc à la CROISSANCE de votre entreprise.

CONCLUSIONS :

Les entreprises, quelque soit leur grandeurs, ont besoin d’obtenir une vision, la plus précise et la plus claire possible, sur la réalisation des objectifs administratifs par une meilleure compréhension de la performance et des tendances de leurs clients, de leur produits et de leur force de vente. Plus d’infos: Les 4 piliers de l’Intelligence d’Affaires

Si vous ne visez rien en particulier, c’est à peu près ce que vous risquez d’atteindre, et si vous ne le gérez pas, c’est exactement ce que pourriez obtenir…rien!

4 réflexions au sujet de « Pour une vue à 360° de votre entreprise »

  • Aujourd’hui le problème n’est plus de trouver des données, nous en sommes saturés : marges, ventes, profils de clientèle, rentabilité au m², nombre de contacts … mais d’identifier les réels vecteurs de performances sans se contenter d’une vision à court terme. La question reste : comment rendre dynamique et prédictifs des éléments qui ne sont finalement qu’une photographie de la performance à un instant t ?
    Aujourd’hui le coeur de mon activité est l’interprétation et la projection de ces données, et pour cela nous avons besoin aussi de nous appuyer sur des analyses qualitatives de notre environnement et de nos clients.
    Ne nous cachons pas derrière les chiffres, ok, ils rassurent, mais ne sont pas suffisants pour mener à bien un projet marketing. N’oublions pas qu’ils sont les mêmes pour tous (nous et nos concurrents). Ne s’appuyer que sur eux risquent de faire perdre à l’entreprise ce qui lui apporte sa valeur ajoutée : la qualité de notre vision.

    Sur ce, il est minuit à Paris, je vous dit donc « bonne nuit »

  • « Si vous ne savez pas où vous allez, vous arriverez ailleurs» Laurence Peter
    et demandez-vous où vous êtes…

    Salutations!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.