Les 3 types de KPI de croissance ou Business driver


Lors de mes rencontres coaching, on me parle de KPI, d’indicateurs clés, de pilotage de performance, et maintenant de business drivers, nouveau concept de gestion nous provenant des plus grandes universités américaines.

Qu’entend-t-on par business drivers ?

Lorsque nous entamons un mandat en entreprise, il est important de bien identifier dès le départ quels sont les indicateurs clés. Si nous voulons piloter la performance de l’entreprise, il est nécessaire d’établir les indicateurs clés de performance. Par contre, si nous voulons améliorer la performance par l’augmentation des revenues à travers les ventes et l’analyse marketing, nous nous devons de trouver les pilotes de croissance, soit les « business drivers ».

Les Business Drivers sont donc ce qui va influencer l’atteinte des résultats et le succès de l’entreprise dans son marché? Quels sont les facteurs déterminants à l’atteinte des résultats? Quel sont les moteurs générant de la croissance?

L’établissement des Business Drivers tient davantage de l’art que de la science. En effet ces facteurs varient considérablement en fonction de l’industrie et de la dynamique du marché. Les facteurs de succès d’une entreprise peuvent être les facteurs d’échecs d’une autre.

Il n’est pas aisé d’obtenir une définition précise lorsque nous parlons de drivers. En fait, plusieurs s’entendent pour dire que les business drivers, c’est tout simplement les personnes, les informations, les connaissances et les conditions (telles que les forces du marché) qui soutiennent les activités à la réalisation d’un objectif d’affaires.

Dans certains cas, certains peuvent aussi appeler ces Indicateurs clés de croissance, les pilotes d’affaires.

Une entreprise a besoin d’être constamment à jour et bien dirigée pour égaler, sinon surpasser ses concurrents. Elle se doit également d’être à l’affût des dernières tendances en matière de technologie d’entreprise, le monde des affaires étant une véritable arène compétitive. À chaque jour, une entreprise est exposée à des risques et des défis, et elle se doit de les relever si elle veut survivre.

Il existe 3 principaux types de Business drivers

Les personnes

L’un des principaux pilotes-clé (key business drivers) est bien certainement le personnel et les talents. En agissant comme le cerveau derrière chaque unité d’affaires, les gestionnaires préparent et fixent les objectifs. Ils exécutent des décisions critiques et sont en constante innovation pour faire progresser l’entreprise.

Ils doivent avoir de l’endurance, de la résistance, et de la vigueur d’affaires. Et ils doivent être bien « outillés » pour bien gérer leur unité d’affaires. Il est important alors de bien identifier les tâches : elles constituent le fractionnement élémentaire du travail à fournir pour produire le résultat : Une tâche définit, ainsi que le livrable attendu.

Les informations et les connaissances

L’innovation technologique est le 2e critère clé qui va conduire l’entreprise. Il est faux de prétendre que l’entreprise moderne peut être compétitive sans l’utilisation des technologies de l’information les plus récente suivant les dernières tendances du management.

Des outils tels que les ERP (Enterprise Resource Planning ), les CRM (Customer Relation Management), les APO (Advance Planner et Optimizer), le SCM (Supply Chain Management), le BIW (Business Information Warehouse), les SRM (Supplier Relationship Management), le HRMS (Système de gestion des ressources humaines ) le PLM (Product Lifecycle Management ) sont de plus en plus employés par l’organisation d’entreprise pour accroître la performance globale.

Par contre, des centaines de millions de données sont créées à chaque jour et les entreprises ont besoin de la technologie de la business intelligence (BI, Intelligence d’affaires) pour tirer profit de tout ce DATA afin d’améliorer leurs produits et services.

Le challenge consiste à transformer ces tonnes de datas en information décisionnelle. Centraliser les données essentielles provenant des différentes sources informatiques, pour les traduire dans un pilotage d’indicateurs clés précis…face à des objectifs endossés. Donc des Tableaux de bord de gestion qui permettent de gérer les écarts entre les chiffres absolus vs les objectifs.

Les conditions qui soutiennent les activités

Les conditions sont le 3e élément-moteur à tenir compte dans l’atteinte d’objectifs. Il s’agit de regarder les conditions sur le marché, la position de l’entreprise, le timing, l’opportunité et les conditions à l’interne.

CONCLUSION

Bien connaître son personnel en appuyant leurs talents, fournir les bons outils pour qu’ils aient la bonne information en main afin d’agir et décider et finalement avoir une vue globale sur l’environnement dans lequel l’entreprise opère.

Voilà les trois principaux moteurs de croissance vers la réussite !

3 réflexions au sujet de « Les 3 types de KPI de croissance ou Business driver »

  • Bonjour,

    Les nuances abordées dans ce textes méritent l’attention de tout gestionnaire désirant se démarquer de ses concurrents. Concernant la technologie de l’information, parce que le décideur a accès à des ressources limitées, il se doit d’établir des priorités dans le choix des outils qu’il fournira à son équipe. Par où doit-il commencer? Doit-il se fier à son instinct ou faut-il prendre une approche plus rationnelle tel que le ROI? Y-at-il de meilleur pratique d’affaire lorsqu’il s’agit d’investir dans la technologie de l’information ou est-ce du cas par cas?

    Jean-Luc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.