10 façons de motiver vos employés


L’un des coûts les plus élevé des entreprises est le roulement du personnel.  Un des plus grand défis est certainement de trouver le moyen de créer un environnement favorisant la mobilisation qui peut engendrer la productivité.

Non seulement il est coûteux de remplacer un employé qui quitte, mais ce changement affecte aussi le moral du reste de l’équipe qui reste. Humblement, dans un contexte actuel, je vous propose 10 façons avec lesquelles vous pourriez garder vos employés heureux et motivés, donc productif.
 
1. Ce n’est pas seulement une question d’argent
L’argent est un facteur important; vous ne pouvez pas payer quelqu’un 50% de leur valeur marchande et s’attendre qu’ils soient heureux et motivés. Mais, l’argent n’est pas tout. Les gens veulent évoluer, faire partie de quelque chose de plus grand qu’eux, et ils veulent la reconnaissance. Si vos employés sont malheureux et que vous pensez leur verser plus d’argent pour régler le problème, détrompez-vous.

2. Apprenez à dire «Merci»
Un simple «merci» peut faire un bon bout de chemin. Appelez vos meilleurs employés et les remercier d’être si bons dans ce qu’ils font, pourrait sembler farfelu. Vous pourriez leur démontrer comment leur travail et leurs réalisations ont contribués au succès de l’entreprise et les en remercier.

3. Utilisez un discours positif
Au lieu de dire, «Les données de ce rapport sont erronées », essayez de dire, « Merci pour la finition de ce rapport si vite. Permettez-moi de vous montrer comment vous pourriez encore faire mieux la prochaine fois. » Voyez-vous la différence? Vous vous concentrez sur la façon dont il pourrait être mieux fait, pas la façon dont il est fait actuellement.

4. Faites les félicitations en publique et les réprimandes en privé
Avez-vous déjà été reconnu par votre patron dans une salle pleine de gens et tout le monde a commencé à applaudir votre performance? On se sent bien, n’est-ce pas? Faites la même chose pour vos employés, les retombés vous surprendront.
S’ils font une erreur, appelez les dans votre bureau, pour leur dire ce qu’ils ont fait de mal et comment ils pourraient mieux le faire mieux la prochaine fois. Il n’est vraiment pas nécessaire de les mettre dans l’embarras devant les autres.

5. Soyez à l’écoute
Sortez de votre bulle et portez attention aux gens autour de vous. Si quelqu’un semble déprimé, lui demander ce qui se passe et comment vous pouvez les aider. Prenez soin de vos gens et ils se soucieront de vous.

6. Soyez flexible
Si quelqu’un est plus productif en travaillant de chez eux, vous pourriez peut-être les laisser faire. Si quelqu’un veut entrer ou sortir une heure plus tard, vous pourriez aussi les laisser faire. Différentes personnes peuvent réaliser leur plein potentiel dans des conditions différentes que celles normalement établies, spécialement avec la génération Y.

7. Faites les sentir comme faisant partie intégrante de vos projets
Partagez vos objectifs d’entreprise avec votre équipe. Expliquez-leur que ce qu’ils font s’inscrit dans un plan global. Montrez-leur comment leur travail a un impact sur le solde final (pour ne pas dire Bottom line). Par exemple, quelqu’un qui aurait complété des feuilles de calcul huit heures par jour pendant quatre mois sera beaucoup plus motivé s’il pouvait comprendre que ces feuilles de calcul font partie d’une présentation qui pourrait permettre à la société d’obtenir quelques millions de dollars en financement externe.

8. Permettez-vous d’être vulnérables
Certains patrons pensent qu’il est nécessaire de crier tout le temps afin que les gens les respectent. Ils croient que s’ils se montrent vulnérables, ils vont perdre le respect de leurs subordonnés. Ce n’est pas vrai. Lorsque vous traversez un moment difficile, parlez-en à vos employés d’une manière calculée en leur faisant savoir ce qui se passe. Ils seront en mesure de vous soutenir, ils pourraient même vous aider tout en appréciant votre honnêteté.

9. Montrez l’exemple
Avez-vous déjà demandé à vos employés de ne pas abuser de la carte de crédit corporative, et c’est exactement ce que vous faites? Avez-vous déjà demandé à vos employés de ne pas être en retard lorsque vous êtes en retard vous-même? Vos employés vous observent toujours; démontrez leurs que vous êtes un grand leader et prêchez par l’exemple.

10. Aidez-les
La plupart des gestionnaires pensent, « Que peuvent faire mes employés pour moi? » Je vous encourage plutôt à penser, « Que puis-je faire pour mes employés? » Sortez-les pour le déjeuner et les questionner sur leurs objectifs. Peut-être qu’ils veulent apprendre un métier  et vous pourriez les aider. Peut-être qu’ils essaient de suivre une formation et vous pourriez écrire une lettre de recommandation pour eux. Demander, écouter et aider.

N’hésitez pas à me donner vos commentaires.

17 réflexions au sujet de « 10 façons de motiver vos employés »

  • Merci de votre commentaire Mathieu. En effet , très bon article. L’approche de Mme Bonheure pourait être cloné et appliqué dans d’autres entreprises. J’ai déjà quelques entreprises en tête…………..

  • J’aime beaucoup et ça inspire parce que je désire devenir gestionnaire. Par contre, trop souvent on oublie les meilleurs trucs dans le feu de l’action. PRENDRE LE TEMPS d’appliquer ces trucs est un incontournable au succès, parce que si on attend d’avoir le temps, eh bien on remettra cela au lendemain. Bref, traiter les autres comme vous aimeriez être traité.

  • @Diane et Toufik. Merci de vos commentaires. Il est vrai que ce pencher sur ce sujet fait rêver d’un monde idéal et que l’on se demande si ce serait vraiment possible. Mais certaines entreprises sont mieux que d’autres, en appliquant peut-être qu’un seul de ces points.
    Je crois que la base commune est de sentir une ouverture et une forme de compréhension, et le reste suit.

  • @Gersende. De par notre champ d’activité, nous avons à travailler avec plusieurs types de CRM, soit celui de nos clients.
    L’interface comme Facebook de CRM SalesForce.com n’intègre pas les médias sociaux, mais est plutôt un média en soi, qui permet les échanges et la collaboration entre les employés d’une même entreprise. Un média social autonome, à circuit fermé!

  • Bonjour à toutes et à tous =^_^=
    Dans une entreprise qu’elle soit publique ou privée, nationale ou internationale, la Motivation au travail est une réalité. Cette réalité n’est pas nouvelle, mais l’intérêt réside dans l’approche de la nouvelle réalité.
    Par ailleurs, Je vous remercie mon cher Normand pour cette réflexion.
    Nous osons espérer que votre contribution puisse réveiller les consciences dans le monde professionnel.
    Chaleureusement,
    M. Toufik ABAD.
    Adepte (Follower) du Management Humaniste: Stress Professionnel, Motivation au Travail, Qualité de Vie au Travail

  • Très bon texte, Normand.
    J’aimerais passer ce message aux personnes en autorité: avant d’ouvrir la bouche pour énoncer quoi que ce soit, (ainsi que faire certains gestes) demandez-vous ce que vous voulez atteidre comme objectif. Motiver quelqu’un, ça passe par le respect de la personne. Les réprimandes, les sautes d’humeur, les piques et autres remarques assassines n’ont certainement pas comme objectif de motiver à mieux faire, mais plutôt de se libérer d’une tension personnelle qui parle de nos propres émotions, malaises et peurs.
    Pas facile à faire, mais ô combien important. L’autorité est un privilège qui nous donne aussi la responsabilité de s’en servir avec discernement.
    Nous sommes humains, bien sûr. Mais si la majorité de vos commentaires supportent vos employés, un glissement ici et là sera compris pour ce qu’il est. Mais si ces glissements constituent la majorité de vos communications, les rares commentaires appréciateurs seront jugés commes suspects et susciteront la méfiance.
    Voilà pourquoi la conscience de soi est si importante. Mieux se gérer pour mieux gérer.
    Diane Desjardins CRP, Consultante et formatrice en reconnaissance au travail

  • Quel est le contexte des pays transfrontaliers qui ferait que des approches de motivation seraient différents?
    En guise de réponse, certains critères peuvent varier selon les cultures, cette recherche me semble pouvoir s’appliquer d’une manière assez universelle, dans un contexte ethnique ou culturel particulier, je ferais une relecture.

  • …le discours positif surtout car cela valorise l’employé et lui permet d’avoir confiance en lui-même. La confiance en soi permet à l’homme de rendre la plénitude de son intellect.

  • …Peut-être utiliser des médias sociaux de ‘knowledge share’ qui permettraient de mieux partager le savoir, et donc éventuellement la motivation des employés.
    Exemple: Dans le CRM SalesForce.com il existe une interface comme Facebook mais pour le réseau d’employés et qui invite à la collaboration, le partage et la solution de problème. Les administrateurs ont vitent réalisés que l’utilisation était corporative, mais aussi très sociale. En laissant l’interface être utilisée librement a eu un effet motivant et mobilisant.
    Antoine Jambart, Directeur Développement des Affaires & inter. spécialisé chez Dolmen Capital Humain t motivant et mobilisant.

  • Merci Pierre pour votre commentaire. Il est vrai que l’écoute permet la découverte des besoins et des attentes individuelles. Il est aussi très vrai que les reventications d’argent ou d’autres choses, cachent souvent un autre besoin!
    Vous dites: Les 10 choses essentielles….restons modeste! Merci quand même.

  • J’irai jusqu’a dire les 10 choses ESSENCIELLES. Le premier point dit: l’argent n’est pas tout. Si les gens sont heureux et se sentent respectés, le coté monétaire devient moins important. A preuve, la plupart du temps, lorsque des employés sont venus me voir pour une augmentation de salaire, il s’agissait en réalité qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas et la demande exprimait ce sentiment. Rare sont les fois ou on m’a demandé une augmentation lorsque le climat était excellent.
    Ceci dit, sachons récompenser nos employés et n’attendons pas qu’ils viennent nous demander une augmentation car le fait de voir partir un employé faute d’ajustement salariale est plus souvent couteux que l’augmentation elle même. Il faut offrir un cadre permettant la valorisation et une certaine latitude. Les gens veulent faire parti intégrante du projet et non pas être juste des exécutants.
    La communication devient donc prioritaire dans le processus de motivation. Tous n’ont pas les mêmes besoins donc il est a vous de les découvrir
    Pierre Laplante, Directeur des ventes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.